[ Couture ]

Le patchwork de la mort qui tue

Ce soir, j’écris le coeur lourd. Les résultats du 1er tour des élections présidentielles sont tombés, en dépit du bon sens, en dépit de tout sentiment d’humanité. C’est ainsi. Parlons un peu de ma nouvelle couverture, qui elle au moins m’apporte plus de satisfaction.

couverture plaid blanket chouette kit cat patch chat patchwork liberty sew couture 4

Vous la reconnaissez peut-être, c’était l’un des projets proposés dans le Chouette Kit 18, qui reste pour moi l’une des meilleures éditions de CK ! Je n’avais jamais réalisé de patchwork auparavant, et si j’achète des kits, c’est justement pour ça, pour me pousser à tester de nouvelles choses, m’ouvrir à d’autres techniques. C’est comme un prétexte pour oser des projets dans lesquels on ne se serait jamais lancée autrement.

La confection de cette couverture m’a demandé plusieurs soirées de boulot, au moins cinq bobines de fil, un kilo et demi de rigueur et une bonne dose de patience. Les morues aiment les challenges, c’est bien connu.

J’ai vraiment flashé sur le tissu liberty et le motif du patchwork. D’ailleurs, comme vous pouvez le voir, le « cat patch » a été validé par le chat, ouf ! J’ai une image du patchwork un peu démodée (à tort peut-être), mais j’ai trouvé ces couleurs et ces formes ultra modernes et pétillantes.

Bon, honnêtement mon travail ferait sûrement honte à une vraie patchworkeuse avertie… Les raccords sont souvent douteux, il y a une succession de décalages, d’irrégularités… Mais quand même, je me sens fière d’avoir tenu bon, et d’avoir produit un truc qui tient malgré tout la route. Il y a tellement de ratés que le tout se compense et s’équilibre, et ma couverture à la bonne dimension finalement ! On ne remarque pas tant que ça les défauts à vrai dire, à moins de regarder vraiment de près, et je suis pourtant perfectionniste (vous commencez à me connaître)…

Seuls les tissus du recto étaient fournis dans le kit. J’ai donc déniché un tissu tout doux pour la doublure (le même que j’avais déjà utilisé pour une autre couverture). Du coup, c’est parfait pour les soirées de mi-saison dans le canapé 🙂 !

Modèle : Chouette Kit n°18

Tissus : chambray rose et Liberty of London issus du CK, doublure en pilou-pilou à pois Toto

16 réflexions au sujet de “Le patchwork de la mort qui tue”

  1. Quel magnifique travail ma belle, tu peux être fière de toi!!
    J’imagine le boulot que ça a dû représenté, c’était un sacré défi !!

    Dis donc y’en a un qui ronronne bien sur le liberty😁

    1. Pfiou honnêtement je suis heureuse de m’en être débarrassée, c’est vraiment trop minutieux ! Le truc c’est que j’avais aussi commandé un kit T1, pour faire un coussin assorti… On verra dans quelques semaines :p

  2. Super boulot, je suis admirative car c’est vraiment pas simple le patchwork. Et validé par les poilus, c’est bon signe.
    Une belle couverture comme ça, doublée douce et chaude, il faut bien ça pour se remonter le moral !

  3. Wouahou quel boulot ! Je comprends les soirées passées là-dessus et je salue ta ténacité pour faire la couverture entière !
    Et pour les 5 ans à venir, eh bien je crois qu’ j’aurai envie de m’ensevelir sous les tissus, les paillettes, les perles et ces heures de couture qui vident la tête !

    1. Haha, merci Delphine !! C’est sûr qu’on râle parce que ça demande beaucoup (temps, énergie, concentration…) mais on est quand même fières quand les projets sont terminés et qu’on peut dire « ouais, c’est moi qui l’ai fait ! »

    1. Merci Elisabeth 😀 Bon, je suis rarement pleinement satisfaite, mais il faut choisir ses combats ! Moi qui peine un peu en couture, c’était du challenge et je pense que tu as raison, les petits défauts font aussi le charme d’un projet 🙂

  4. Ohhh comme je l’adore !!! Il ne m’a pas l’air bien compliqué à faire mais comme toi je suis novice en patch…Pourquoi pas le faire en mode crochet avec des granny ^^…Vive le Chouette Kit !!!

Laisser un commentaire