[ Autre ]

Du (presque) Niki de Saint Phalle dans la maison

Comme vous le savez, j’ai passé un mois et demi dans une boîte à sardines, mais je n’y ai pas fait que patienter sagement en attendant que le temps passe ! Des ateliers d’art plastique étaient proposés, et j’en ai bien profité… Aujourd’hui donc, pas de tricot ni de couture, mais du papier mâché et une bonne dose de peinture !

danseuses-nikki-saint-phalle-papier-mache-sculpture-8

Je suis partie du travail de Niki de Saint Phalle, une artiste dont le travail m’avait marqué plus jeune. J’avais notamment en tête la Fontaine Stravinsky, aperçue lors d’un passage à Paris : des formes généreuses, des couleurs pétantes et une impression de mouvement. Et c’est de là que sont nées mes deux « danseuses ».

La technique des sculptures en papier mâché est très simple : on construit déjà une base avec des boules de papiers froissés qu’on solidifie avec des bandelettes imbibées de colle. Là dessus, on applique deux couches de pâte à papier, constituée de papier journal broyé, d’eau et de colle blanche. Une fois que tout est sec, on peut poncer pour obtenir un résultat plus lisse et uniforme. Ne reste ensuite qu’à peindre le résultat !

Mes danseuses ont bien fait rire les autres patients, à cause de leurs gros bonnets de soutien-gorge ! Qu’importe, elles ressemblent bien à ce que j’avais en tête, j’en suis plutôt contente. Mais maintenant, qu’en faire? Elles règnent actuellement sur mon buffet, mais j’ai pour projet de les suspendre car je me suis rendue compte qu’elles prennent des airs  vraiment poétiques quand elles sont suspendues.

 

11 thoughts on “Du (presque) Niki de Saint Phalle dans la maison”

  1. J’adore ! Les couleurs les formes se marient très bien. Et on voit bien d’où te viens l’inspiration.
    Ce qui peut être sympa c’est de leur créer un pieds avec du bois flotté. Ça peut rendre super bien

    1. Merci beaucoup Sabrina, ça change vraiment du tricot pour le coup si bien que j’ai hésité à publier un article dessus, et puis je me suis dis « pourquoi pas? » ! On peut faire des choses fantastiques avec du papier mâché, la seule limite est notre imagination je crois 🙂

Laisser un commentaire