[ Couture ]

Des citrons pour se donner la pêche

Un peu de couture pour changer, avec un petit top léger !

star-top-couture-maison-victor-ete-vieille-morue-5

J’ai un rapport quelque peu compliqué avec la couture. A vrai dire, j’ai commencé avec ça quand j’avais 14 ans.. Je faisais des trousses et des sacs à la main, sans patron. Rien de fantastique, mais j’étais très appliquée et volontaire. Et puis un jour j’ai fait un blocage… Trop d’auto-attentes, trop d’auto-pression, que sais-je… Par peur de l’échec, j’ai tout arrêté (ça suit une certaine logique hein quand on y pense : si on ne fait rien, on ne risque pas de se louper, c’est sûr…). Des années plus tard, je me lançais dans le tricot, et me voilà aujourd’hui à vous écrire.

Bref, la couture c’était quand même mon premier amour, et j’ai toujours un peu les boules quand je repense à cette façon que j’ai eu de faire l’autruche. A présent que je suis grande (oui, oui), que j’ai en tête des tas de préceptes de développement personnel, de life coaching, de prise de recul et de confiance en soi (toujours oui, oui), j’ai décidé de m’y remettre et de faire chauffer la jolie machine que mon mari m’a offerte il y a quelques mois ! Et tant pis si je ne suis pas la couturière de l’année, l’important c’est quand même de progresser.

DONC, tout ça pour dire que j’ai développé une stratégie : je veux y aller par étapes, afin d’assimiler les techniques proprement et solidement. Je choisis des modèles simples, mais au moins je les fais. Je vous présente donc aujourd’hui mon Top Star. Un petit haut d’été qui m’a séduite par ses lanières en cuir.

Les explications de La Maison Victor sont dans l’ensemble plutôt claires (j’ai eu des doutes sur l’emplacement du thermocollant et les raccords d’ourlet, pour le reste ça a été), mais j’ai surtout mis longtemps à comprendre la forme et la construction du truc : la doublure est incluse dans les pièces principales, donc le tissu se retourne pendant le montage.

Trois points d’insatisfaction :

  • le tissu choisi est trop épais/lourd : c’est un coton fin, mais c’est déjà trop. On va dire que visuellement ça passe, mais plus léger ou fluide aurait été plus approprié niveau plis. J’hésite à couper la doublure pour perdre un peu de volume.
  • on perce des trous avec un poinçon : sauf que ça aurait été mieux si j’étais tombée sur un nombre pair, histoire que le noeud final de ma lanière de cuir rentre vers l’intérieur (ça semble évident)… Comme ce n’était pas le cas, j’ai bidouillé une boucle de cuir pour pouvoir faire mon noeud à l’intérieur comme si de rien n’était.
  • La craie de tailleur que j’ai utilisée m’a laissé de vilaines traces oranges au niveau des coutures… Je l’ai lavé trois fois, fait tremper avec du Vanish, mais rien n’y fait.

Au-delà de ça, j’en suis quand même satisfaite. La forme est sympa (attention c’est bouffant : on aime ou on aime pas), le croisement des lanières de cuir est original, et surtout je suis fannnn de ce tissu citron !!

Modèle : Top Star, La Maison Victor juillet/août 2016

Tissu : coton, Mondial Tissu 

6 thoughts on “Des citrons pour se donner la pêche”

  1. qu’est ce qu’il est joli ton petit haut! vraiment c’est du très beau travail!
    et je crois que l’on a toutes notre manière d’évoluer avec le temps, les aléas, les pertes de vitesse sont normaux: c’est ce qui nous permet aussi de mieux rebondir
    gros bisous

  2. Je suis fan de ces citrons, moi aussi! Et le modèle est beaucoup plus complexe qu’il n’en a l’air; en tout cas, c’est une jolie réussite que tu portes super bien. Pas de soucis avec le lien en cuir lors des lavages?
    Je ressors enfin ma MAC après quelques mois de pause…je vais tenter la veste Eagle de Vanessa Pouzet…version ultra simplifiée, hihihi (pas folle, la souris!).
    Bisous.

Laisser un commentaire